Chasseurs de Jade

Image
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Récit/Event] Vaycan Vanoxys

Aller en bas 
AuteurMessage
Vaycan

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: [Récit/Event] Vaycan Vanoxys   Mar 9 Oct - 14:40

Vaycan Vanoxys





Son pouls frénétique martelait ses tempes, sa respiration devenait saccadée. D'un revers de patte il poussa délicatement la première tenture, l'objectif était là devant son atelier plongé dans un enchevêtrement de parchemins. Il saisit la dague enfilée au dos de sa ceinture avant de la retournée dans sa patte tendue. Il releva la tête et ferma les yeux un bref instant à la recherche d'un quelconque contrôle sur lui-même ses crocs grincèrent légèrement, une dernière inspiration avant de bondir sur les épaules de sa cible la dague plongea sans attendre sous l'oreille de l'ingénieur de toute sa longueur rien n'était calculé, le résultat d'un long conditionnement, matraquage implacable des mêmes gestes. Il regarda le reflet de son acte au travers de la dépouille sanguinolente avec une certaine frustration, un léger feulement au fond de la gorge...

Lorsque qu'il se retourna pour quitter l'atelier il fit face à deux gardes de la légion de fer, le temps d'avaler sa salive les crosses de leurs fusils s'écrasèrent sur sa gueule en coeur, lui aussi était attendu.

Les sons étaient confus perdus dans le lointain, la lumière flou incertaine, les reflets des lampes à huile s'étirant comme la lumière d'un phare. Le goût amer du sang séché au coin de la bouche. Il se releva péniblement sur un bras tremblant, trop faible pour porter son poids, ses yeux a demis ouvert tentant de cerner l'endroit, cachot froid exigu à l'odeur pestilentielle. Le souvenir des deux gardes ne se fit pas attendre.

D'un geste bref de la patte il attira l'attention de son acolyte.

« Hé, l'avorton est de retours parmi nous ! » Un rire gras sonna dans la gorge du garde.

Deux autres charrs approchèrent pour pénétrer dans le cachot, les deux gardes saisirent chacun une épaule du prisonnier pour le relever brutalement, plaqué sans ménagement contre les barreaux. Le troisième visiblement gradé toisait le criminel les pattes dans le dos, le visage grave, sa voix caverneuse résonnait aux oreilles du prisonnier.

Vaycan Vanoxys de la 22ème compagnie de la légion des cendres, vous êtes coupable de meurtre sur la personne Ragar Zarak ingénieur de la légion de fer.

Vaycan dévisagea le geôlier avec effroi sa voix étouffée au plus profond de sa gorge.

Il secoua la tête, les oreilles rabattues. « N...Non, attendez c'est une erreur je suis en mission sous les ordres du légionnaire Vurak Valdacier, l'ingénieur est au service de la légion de flammes c'est un traître de la nation ! Allez lui demander je ne fais que suivre les ordres vous allez bientôt comprendre, il s'agit d'un malentendu... »

« Foutaises et baliverne ! Votre supérieur dément tout ordre d'assassinat contre cet ingénieur, la légion des cendres n'est pas garantes de vos actes criminels, une amulette à l'effigie de la légion des flammes a été trouvée dans vos affaires personnelles, tu accuses ce pauvre ingénieur que tu as charcuté mais c'est toi le véritable traître misérable rejeton !

Aussi au nom de la légion de fer tu es condamné à mort, ton nom sera oublié, ta famille sera à jamais humilier quant à ta compagne et ta fille la garde est chargée de les faire paraître devant les autorités pour complicité ».

Le supérieur se retira de la geôle un rictus méprisable sur le visage il fit signe aux gardes de lâcher le prisonnier avant de se retirer ce qu'ils firent sans attendre laissant le charr retomber lourdement au sol totalement abattu.

Il se recroquevilla en boule sur lui-même, anéantis des années de dévotion pour sa légion balayée en une journée, une famille brisée...

Il laissa la torpeur et les souvenirs prendre possession de son esprit, il revit Vurak faire les cent pas derrière son bureau avec de grands airs et de beaux discours condescendants.

« Ah Vaycan ! Fier représentant de notre légion, tu sais que tu fais partie des meilleurs de ta section, un bel avenir assurément d'ailleurs je crois savoir depuis le temps qu'en plus d'un talent certain tu ne manques pas d'ambition ! Il est temps de te donner l'avenir que tu mérites, j'ai une mission toute particulière pour toi, nos sources ont repéré un traite au sein de la légion de fer il sert secrètement la légion des flammes, c'est un danger pour la nation... Elimine ce traite proprement et je te promets une promotion qui te placera bientôt parmi les légionnaires !

Part maintenant et fait ce que tu as à faire ! »

La gueule posée contre le sol glacé de sa cellule il se maudit comme jamais, qu'il avait été naïf de croire que le vieux Vurak laisserait un charr trop prometteur prendre de l'ampleur dans son dos, à son âge la place était bien trop confortable il était évident qu'il ne prendrait aucun risque et qu'il garderait un contrôle absolu sur ses jeunes recrues, qu'il avait été naïf ce jeune charr au pelage noir au regard d'ambre plein d'ambition et de rêves...

Malgré le désarroi il était utopique pour lui de trouver le sommeil. L'oeil moribond entrouvert, ses oreilles s'agitaient au grès du balai incessant des mouches, il ne devait pas rester dans ce trou, les charrs n'ont pas pour habitude de faire traîner les choses, il serait probablement abattu le lendemain.

Il se releva lentement son regard parcourant le couloir de bout en bout, après une profonde inspiration il planta ses crocs de toutes leurs longueurs dans sa patte, la douleur était cuisante, il laissa le sang couler sur le sol avant de l'étaler pour former une flaque.

Fatigue, contusion, perte de sang, stress il commençait à avoir froid ses pattes arrières tremblaient de façon incontrôlées, le charr s'allongea sur le ventre au beau milieu de la coulée de sang. Une attente interminable pouvait commencer, rester immobile jusqu'au prochain tour de garde, il redoutait les tremblements plus que tout, les minutes devirent des heures.

Le moment était enfin venu, respirer silencieusement en état de stress était un défi de tous les instants.

Le garde passa devant la cellule machinalement sans prêter attention à son contenu, avant de réaliser subitement l'anomalie, il fit volte-face interloquer.

« Quoi ! »

Le garde s'empressa de tirer le loquet de la porte métallique pour inspecter le corps.

« Bah mon vieux, on me l'avait pas encore fait c'coup là !»

Vaycan se releva d'un bond ses griffes cramponnant la nuque du garde pour envoyer d'un geste rageur la tête de celui-ci dans les barreaux. Un bref couinement et le garde avait rejoint Morphée.

Il déshabilla le garde frénétiquement pour enfiler son équipement qui était trop grand pour lui, il n'avait probablement jamais enfilé une tenue avec pareille rapidité.

Après avoir laissé le garde dénudé dans la cellule il s'engagea au pas de course vers la sortie. Par chance ce petit poste de garde ne comportant que deux trois cellules et une salle de repos n'était que partiellement gardé, il put rejoindre la sortie sans attirer l'attention sur lui.

Sa course effrénée dans les rues de la citadelle noire lui embrasait les poumons, il ne sentaient plus ses jambes tremblantes le porter et sa course était de plus en plus anarchique ce qui lui valut quelques grognements de la part des quelques badauds tardifs de la citée de fer.

Loin sans peine au détour d'une ruelle la sortie de ville était enfin sienne, la pleine d'Ascalon a sa portée, il bascula son flanc au raz du sol il pouvait enfin courir a quatre pattes, malgré son état d'épuisement général l'ivresse d'avoir trouvé la sortie du cauchemar pour un bref instant lui redonna des forces, sa silhouette au raz du sol filait a vive allure sous la large lune d'Ascalon, la sensation inégalée d'entendre le claquement rythmé de ses griffes foulées la plaine en cadence et de sentir les herbes glissées sur son ventre a vive allure n'avait pas de prix. Une longue fuite de son berceau vers un avenir incertain venait de commencer pour le jeune charr.




_________________________________

Des semaines de fuites, elles avaient parues si longues, les flancs creusés il avait fini par rejoindre la côte sanglante, pour embarquer sur ce rafiot pourris, ces gars ne lui poseraient pas de questions, il ferait le travail sans réfléchir il se contenterait d'une cale crasseuse et des restes de viandes séchés, quelques pièces salement gagnés pour seul honneur, le prix de l'oublie...

_________________________________

Le bruit des lattes de bois éclatants sous la pression de l'eau était assourdissante, ses mains tremblantes serraient la rambarde vermoulue laissant ses griffes exécutée une dernière signature. Bientôt les fracas laissèrent place au silence du dernier instant. Ses pupilles dilatés suivaient les mouvements anarchiques du rafiot.

La coque se brisa comme une brindille sous l'étreinte de la houle, autrefois de solides marins l'équipage dérivait rapidement hurlant d'effrois tel des avortons suppliants une mère disparue, leurs bras s'agitant en vain dans les remous.

Ses oreilles retombèrent lentement sur son visage détrempé. Les heures défilèrent indéfiniment, tremblant et suffoquant sous son poil mouillé, sa gueule vrillée par un rictus amer, brûlée par le sel, ce goût amer et tenace comme cette funeste journée. Il lâcha doucement la rambarde sa tête bascula en arrière pour mieux voir ce ciel noir qui ne faisait qu'un avec l'horizon. La mère glacée s'empara de son destin sans qu'aucune protestation ne fût prononcée outre qu'un soupir étrangler dans sa gorge serrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaycan

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: [Récit/Event] Vaycan Vanoxys   Sam 3 Nov - 9:32

Les deux gamins charrs couraient après le parchemin volant sous la pluie d'automne, il finit par se coller sur le sol humide balayé par les feuilles mortes. Le petit charr bomba fièrement le torse après avoir lu le parchemin. Au rapport soldat je suis le tribun Rougecorne et nous partons en missions nous avons des criminels a chassé, formations de combat!

Les deux gamins partirent en courant émoustillés par la nouvelle mission qu'ils s'étaient attribués.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olav

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Vaycan's price    Mer 7 Nov - 11:17

(HRP : suite de l'histoire de Vaycan postée ICI, je ne savais pas ou mettre mon compte rendu)
(HRP2 : j'ai pas screené les phrases exactes, je fais de mémoire, désolé si je déforme un peu Mad)


Suite a la réunion sous le comptoir, Olav parti avec Ideah et Vashahan à la Citadelle Noire, sur les traces de celui qui mettait à prix la tête de leur compagnon Vaycan.
Le Capitaine Elhaÿm avaient donné des consignes : rester discret et ramener des informations, une confrontation demeurant inutile dans la citadelle.

Ce Vurak Valdacier fut repéré un peu plus tard à la taverne alors que les compagnons s'étaient séparé pour leur recherche.
Vashahan était à l'intérieur, en tant que Charr, elle avait le plus de facilité a passé incognito.
Olav resta devant le bistrot, sur la terrasse pour essayer de capter des bouts de conversations.
Quand à Ideah, elle était rentré aussi mais le Norn l'avait perdue de vue.

Un gros Charr en armure rouge rentra et vociféra dans le bar, ce qui mit la puce à l'oreille de Olav, qui s'approcha de l'entrée pour jeter un oeil.
Si ce n'était pas Vurak c'était un de ses serviteur, pour sur !
Quand il se retourna pour resortir, le Norn eu a peine le temps de s'esquiver par dessus la rambarde d'entrée et se jeta sur un gros tonneau qui servait de table.
Il y joua le rôle du Norn solitaire qui a trop appuyé sur la gourde ...

Le tribun fit quelque pas devant la taverne et remarqua rapidement le Norn saoul sur la terrasse. Il s'en approcha et l'interpella.

" Tu t'es perdu ?!"

Le ton monta vite car Olav jouait l'idiot pour en apprendre plus, tandis que le Charr était visiblement agacé.
Sur ce, Ideah débarqua. Olav se dit qu'il allait la prendre a parti avec Vurak, qui ne manquerai pas d'être surpris de voir étranger après étranger.
Mais le Norn n'eu pas le temps de jouer son rôle, Ideah parla la première.

" Tu as un problème avec mon ami, Charr !? "

Olav titubais mais aurai préféré qu'il ne sache pas qu'ils étaient ensemble.
Peut importait, il fallais s'adapter a ce qu'il se passait....
Le Norn s'appuya sur les épaules du Tribun lourdement :

" Comment teu t'appeul mô ami !? "

Ideah lui avait posé la question quasiment en même temps et il répondit, mais ne supporta pas l'accolade de Olav et le repoussa fortement en arrière, ce a quoi le Norn s'attendait. Il faillit renverser le tonneaux dans sa chute. Il s'y connaissait en Norn saoul et se débrouillait pas trop mal a le mimer !

Il se releva doucement et vit que Ideah en avait profité pour se glisser derrière la jambe de Vurak et plaça sa dague a un endroit stratégique pour menacer le Tribun.

" Si tu bouges, je te saigne en un rien de temps."

Le Charr fut surpris et resta sage un instant tandis que Olav serrait les dents. La mission discrète venais de se transmuter en intervention improvisée !
L'Asura rajouta :

" Nous sommes des Chasseurs de Jade, tu as eu des démêlés avec l'un d'entre nous, dis nous en plus ! "

Olav abandonna alors tout à fait son rôle qui n'avait plus lieu d'être pour soutenir son amie qui s'était mis dans de sales draps...
Le Charr ne resta pas calme longtemps, et dans un mouvement rapide, il attrapa Ideah et la leva au dessus d'un barbecue présent sur la terrasse.
La situation devenais de plus en plus périlleuse.

Le Norn somma Vurak de lâcher l'Asura, ce qu'il fit. Ideah se brula légèrement mais fit rapidement une roulade qui la mis hors d'atteinte.
Quant à Olav, il avança sur le Charr, saisissant fortement les poils, il plaqua sa tête sur la grille. Vurak grogna et il y eu une odeur particulière pour un barbecue... Dans la foulée, le Norn le releva en glissant une grande dague sous sa gorge. Il n'avaient plus maintenant que le choix de le ramener à l'arche pour l'interroger.

Bizarrement, le Tribun se laissa faire et les accompagna jusque qu'au portail, ou presque....
Sur le trajet, Olav était très nerveux et regardait discrètement autour de lui et derrière, pour ne pas être surpris par un danger quelconque.
C'est comme cela qu'il aperçut Ashahan et Imni qui les suivaient discrètement.
Ashahan prenais a parti les gardes sur le chemin pour les distraire.
Ideah, quand à elle, essayait de soutirer des informations au Tribun, qui ne se fesait pas prier pour faire trainer le pieds.
Olav entendit surtout beaucoup de mots sur Vaycan, et tandis que l'Asura essayer de comprendre, le nécromancien se disait juste : "tu t'en prends à la compagnie et mes compagnons, t'as tord !".

Arrivé devant les gardes du portail, le Charr se mit à crier... Il fallait bien que ça arrive...
Ni une ni deux, Ideah disparut en courant vers le portail. Olav, n'avait pas bougé, partagé entre enfoncer sa lame dans le dos de Vurak, repartir vers la cité et les deux amis qui les couvraient, où bien suivre Ideah.
Dans sa tête, la réponse fut vite construite : respecter les consignes et aider ses amis inconditionnellement.
Il n'était pas venu pour tuer, et Ideah, était toute seule, il fallait la suivre.

Avec le temps de retard, les gardes étaient bientôt sur le Norn, et passer le portail ne serait plus chose aisée... Serrant les dents, Olav accéléra.
Soudain, les gardes s’arrêtèrent comme s'il étaient perdus... Olav s’aperçut qu'il était quasiment invisible et il put franchir le portail, grâce à 'Ideah qui l'avait aidé avec un sortilège ou quelque autre technique inconnue du Norn.

Arrivé à l'Arche du Lion, Imni les rejoignit, et ils s'inquiétèrent un moment pour Ashahan, restée là bas, avant de la voir arriver à son tour au comptoir, dépitée.

Il y avait quelque chose de sur : Ideah et Olav ne remettrai pas les pieds à la citadelle de si-tôt...
Peut-être même que leurs portraits s'affichaient maintenant a côté de celui de Vaycan...

_________________
"Semer la mort, jeter des sorts, envouter les copains ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: [Récit/Event] Vaycan Vanoxys   Lun 12 Nov - 21:56

Comptoir de la Tortue d'Or
Arche du Lion

Assis à son bureau du Comptoir de la Tortue d'Or, Raeniel parcouru rapidement la missive qui venait de lui être transmise. La crispation de ses mâchoires attestait de la colère glaciale qui montait en lui à la lecture de ces quelques lignes...








Je sais quel bâtard vous hébergez, livrez-moi Vaycan sans quoi je saboterai tous vos comptoirs et je regarderai votre pathétique compagnie de vermines s'écrouler lentement.



Vous n'avez même pas la présence d'esprit de vous rendre compte qu'il prendra le contrôle de votre assemblée de guignols quand vous serez à votre apogée.



Ayez un semblant de lucidité en me livrant Vaycan Vanoxys et peut-être aurais-je pitié de vous.



Vurak Valdacier


Un sourire glacial, presque carnassier, s'étira sur ses lèvres à la lecture de la dernière ligne.

Après quelques minutes de réflexion, le Capitaine de l'Indomptable descendit pour rejoindre Vaycan sur la corniche. Il était temps qu'ils aient une petite discussion...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: [Récit/Event] Vaycan Vanoxys   Lun 12 Nov - 22:10

De retour à son bureau, Raeniel demeura songeur avant de prendre une plume et de la tremper dans l'encrier...




L'Arche du Lion,
12ème jour du 11ème mois de l'An 1325





Centurion,


Je n'ai appris que récemment quelle mauvaise graine nous avions accueilli chez vous. Croyez bien que nous ignorions tout du passé de ce Vaycan, sans quoi jamais il n'aurait été accepté au sein de notre Compagnie.


Mes informateurs m'ont appris que sa tête était mise à prix, et il est bien évident que nous collaborerons avec la justice de la Citadelle Noire.


Je crois toutefois comprendre que vous faites de tout ceci une affaire des plus personnelles. Sachez que j'ai à coeur de vous rendre service et ainsi attirer sur notre Compagnie les bonnes grâces d'un officier influent tel que vous.


C'est pourquoi je vous livrerai dès demain et en personne l'individu que vous recherchez, dans les ruines de l'ancienne Cité de Rinn. Je ne doute pas que ce geste de bonne foi marquera le début d'une collaboration des plus fructueuses.


Bien à vous,


Capitaine Raeniel de Caledorn,
Compagnie des Chasseurs de Jade





L'encre une fois sèche, il glissa le parchemin dans une enveloppez avant de sceller celle-ci avec soin. Elle serait rapidement remise en mains propres par l'un de ses agents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Vaycan

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: [Récit/Event] Vaycan Vanoxys   Lun 21 Jan - 18:27

[HRP] Ce récit débute aussitôt après l'event qui porta Vurak à sa fin, aussi une personne n'ayant pas été présente ce jour la ne comprendra pas forcement cette jonction, il est possible qu'un jour prochain je regroupe l'intégral de Vurak au sein d'un même récit pour plus de clarté.



Il n'en avait pas perdu une miette accroupis au sommet de la corniche dominant les ruines ancestrales d'Ascalon.

Il s'était nourri de chaque instant, le flot de sang s'écoulant doucement sur la veste de Vurak était une libération, les yeux plongés sur le liquide carmin qui se frayait doucement son chemin au grès des plis du lin. Il parcourra l'assemblée d'un regard troublé par la fixité, sans eux rien n'aurait été possible. Les derniers jurons de Vurak destinés à Raeniel résonnaient dans sa tête. Les membres s'éloignèrent de la dépouille par petit groupe certains la mine grave d'autres soulagés...

Il resta longtemps assis sur la corniche les pattes repliées sur son flanc à contempler la scène un dernier moment aux côtés de Vurak, la pluie s'emmêla apportant son doux clapotis diluant le sang de Vurak sur le pavé, l'odeur de la pierre humide s'empara des lieux une légère brume se lovant sur les ruines au grès des courants d'airs.

Il quitta sa place de spectateurs pour rejoindre le déchu. Il fouilla les vêtements ensanglantés de la dépouille à la recherche moindre indice avant de sortir un vieux porte parchemin dépenaillé, il parcourra son contenu nerveusement, laissant les papiers inutiles s'envoler dans la brume, il se figea en parcourant l'un des documents chiffonnés, sa compagne était enfin mentionné Vurak avait le contrôle sur elle, il le savait déjà, mais cette piste il l'attendait depuis si longtemps. La crosse de sa dague s'écrasa sur l'une des canines de la dépouille il arracha celle-ci avec dédain, un dernier regard noir à Vurak Valdacier il partit à toute vitesse laissant échapper un rugissement, ses quatre pattes crissant sur les pavés des ruines.

Le lendemain Vaycan laissa une note au comptoir à la vue de tous.


Je tiens à remercier chacun d'entre vous membres de la compagnie, je prends bien conscience que ces remerciements écrits ne sont pas à la hauteur du service et des efforts que vous avez accomplies. J'ai une pensée bien prononcée pour Olav Ideah et Ashahan qui ont risqué leurs vies dès le début pour un charr qui leur est quasiment inconnues. Je m'incline devant l'altruisme d'on vous avez su faire preuve chasseurs...

Amicalement Vaycan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit/Event] Vaycan Vanoxys   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit/Event] Vaycan Vanoxys
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event Djaul]
» MTGO Sealed Premier event.
» [event]La Famakna souffle sa première bougie
» [Event] Dernier Hommage à Vil Smisse 1.29
» MTG : Event Deck Innistrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasseurs de Jade :: Archives :: Guild Wars 2 [2012-2014] : La Compagnie des Chasseurs de Jade :: Aventures en Tyrie et au delà [RP/Public] :: Campagne : Les Echos du Passé :: Ascalon-
Sauter vers: