Chasseurs de Jade

Image
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expédition en Orr [Compte Rendu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Sam 16 Mar - 16:10

An 1326 ApE
Saison du Phénix / Troisième Mois

La flotte défensive de l'Arche du Lion ne s'est toujours pas remise de l'attaque des Karkas, subie plusieurs mois auparavant. Le principal chantier naval de la ville, lui aussi fortement endommagé lors de ce raid et repris en main depuis peu, n'est pas encore en état de produire les vaisseaux nécessaires à palier ce manque.

Raison pour laquelle le Commodore missionne la Compagnie des Chasseurs de Jade pour servir d'escorte. Trois navires de ravitaillement doivent en effet rallier Fort Trinité afin de fournir aux combattants sur place fournitures, vivres et matériel, dans des quantités que les Portails ne permettent guère de faire transiter, surtout vu les prix pratiqués pour de tels transports. Au delà de la menace des pirates, les eaux orriennes sont toujours dominées par les sinistres vaisseaux des serviteurs de Zhaïtan, ce qui promet un voyage des plus périlleux.

C'est donc ainsi qu'à l'aube du Treizième jour du Troisième Mois de l'an 1326, l'Indomptable et le Providence, quittent leur port d'attache pour escorter le convoi du Pacte...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Sam 16 Mar - 16:13


A bord de l'Indomptable


Les premiers rayons de l'aube venaient à peine de poindre sur les toitures chamarrées de l'Arche du Lion lorsque le fier trois-mats déboucha hors du port. Debout sur la dunette arrière, revêtu d'un uniforme d'officier aux couleurs de la Compagnie des Chasseurs de Jade, le capitaine de l'Indomptable commandait la manœuvre d'une voix ferme et assurée.

Le Lieutenant Aerynn Dessenar se tenait à ses côtés dans un uniforme des plus semblables, avec un maintien qui ne trompait aucunement sur son passé au sein de la Marine Royale de Kryte. Tous à bord connaissaient son redoutable sens de la discipline et sa rigueur, et tous la respectaient pour ses compétences. Sa voix, forte et claire, résonnait sur le pont, traduisant les ordres du Capitaine en consignes destinées au Bosco, qui pouvait ainsi les transmettre – les hurler ? - aux marins et gabiers.

Chaque homme et chaque femme connaissait son rôle et sa place à bord, travaillant avec une cohésion qui n'était pas sans rappeler une mécanique bien huilée. Le vaisseau dépassa sans mal les trois bâtiment du Pacte que la Compagnie était chargée d'escorter, ne réduisant sa vitesse qu'une fois ceux-ci dans son sillage. L'Indomptable ouvrirait la route, les couleurs de la compagnie flottant fièrement au sommet de son plus haut mât.

La tension qui régnait à bord était pourtant presque palpable. A la place de la joyeuse humeur et des plaisanteries bon enfant échangées entre marins, pesait une lourde chape de plomb. Chacun ressentait au fond de lui une peur sourde. Les estomacs étaient noués. Les gorges sèches. Oh bien sûr ce ne serait pas la première fois qu'ils affronteraient des Orriens. Les trente-deux canons de la frégate avaient déjà envoyé par le fond plusieurs de leurs abominables navires, et le combat à un contre un n'était pas de nature à les effrayer. Quant à en affronter plusieurs... la vitesse de la frégate leur avait toujours permis d'éviter pareil enfer.

Mais jamais ils ne s'étaient aventurés aussi loin dans les eaux orriennes, encore moins en devant escorter de lourds navires de transport. Tous avaient pourtant été volontaires, prêt à suivre une fois encore leur Capitaine dans cette folle aventure...

Debout sur le gaillard d'avant, le quartier-maître Urtel entonna un chant de sa voix profonde et grave. Rapidement, les marins qui l'entouraient reprirent en cœur ses paroles. Elles se propagèrent promptement à travers tout le vaisseau, qui résonna bientôt du cœur des marins. Quels que soient les dangers qui les attendaient, ils sauraient y faire face ensemble...

[ La suite du voyage aller à bord de l'Indomptable se joue en jeu mais aussi et surtout sur ce post ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Elhaÿm

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Sam 16 Mar - 18:23




A bord du Providence


L'Aube embrassait plus franchement la baie du Lion à présent, et Le Brig s'élança à la suite de la flotte, formant une majestueuse procession composée de l'Indomptable, des trois Bâtiments de la Garde du Lion, et du Providence. Navire léger pour sa taille, à l'architecture moderne, ce dernier pourrait rapidement changer de position dans le convoi, pour intervenir, dans un rôle naturel d'assistance, le cas échéant.

Le Capitaine Haagendóttir se tenait, cheveux aux vents, à la barre, regardant l'équipage agir de concert sur le pont principal, et sourit pour elle même. Elle adressa un dernier coup d'oeil vers les maisons baroques de l'Arche du Lion, qui s'éloignait, avant de tourner son regard vers l'horizon. Cette sensation incomparable de liberté qui s'éveillait dans l'âme de la Norne, n'était qu'entachée par le souvenir funeste de leur destination...

Son Second, le Charr Aries Talondacier - ainsi nommé pour avoir perdu une partie de son pied droit, emporté par un boulet de canon -, pilotait le reste du navire pour le moment, durant la manœuvre de sortie du Port de la Cité, sans avoir besoin d'échanger vraiment avec la Norne.
Le Charr, aguerrit par une vie de navigation, maugréait de bon coeur sur les sous-officiers, leur demandant de hâter la cadence, plus par habitude que par réelle nécessité.

Olav était lui aussi présent sur la dunette, à l'arrière.
Depuis des mois, à l'aide de stages fréquents, les Agents avaient été formés à s'habituer à la houle, aux techniques de bases de sécurité sur les navires... mais l'expérience de la pleine mer était toujours déroutant pour certains, dont c'était le premier grand voyage.

Si les marins murmuraient au sujet de la destination de la flotte, les hommes étaient heureux, dans l'ensemble, de retrouver le large. D'autres tentaient de conjurer le sort à leur manière, en une prière silencieuse vers les Esprits de la Nature, leur Dieux, ou les grands Héros du passé, face à l'angoisse de se diriger vers le continent maudit...
La solde exceptionnelle versée aux matelots par la Capitainerie de l'Arche, pour cette expédition, avait grandement aidé à vaincre les réticences, songea la Norne. Mais elle gardait à l'esprit que, face à des périls mortels, les mutineries pouvaient toujours survenir.

Sous la tente dressée sur le pont supérieur, une grande table était installée, maintenue au pont par des chevilles de bois, et, une fois la manœuvre de sortie du port achevée, les officiers et les agents se réunirent pour y déjeuner, protégés d'une brise matinale par de grandes toiles claires tendues. L'équipage n'avait que peu de temps, car la tente serait rangée juste après leur collation, afin de déployer ensuite l'ensemble de la Voilure, et atteindre la vitesse de croisière désirée.

Elhaÿm descendit avec Olav sur le pont supérieur, et appela Petyr, Elyana et Talnir, qui discutaient ensemble, accoudés à la Balustrade du Navire.
Elle chercha des yeux Skaldia et Kalaheel, et les aperçut vers la Proue du Brig, profitant des embruns et du soleil naissant à l'horizon...


[ La suite du voyage aller à bord du Providence se joue en jeu mais aussi et surtout sur [http://jade.jdrforum.com/t521-voyage-vers-orr-a-bord-du-providence]ce post[/url] ]


Dernière édition par Elhaÿm le Lun 18 Mar - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Sam 16 Mar - 18:33

Une escale mouvementée


Le soleil venait à peine de se coucher lorsque les équipages de l’Indomptable et du Providence débarquèrent sous une pluie chaude et battante, ne laissant à bord que les quarts de service. Le village de tente installé quelques mois plus tôt était toujours en place, même s’il avait été déserté en grande partie par la Garde du Lion, ne laissant que quelques agents du Consortium et touristes égarés.

Tandis que les marins s’occupaient de compléter l’approvisionnement en eau douce et fruits frais, les deux Capitaines se réunirent avec la plupart des agents présents à bord mais aussi Petyr et Talnir. Après quelques échanges, une nouvelle des plus surprenantes tomba : le Consortium de Voloxian serait lui aussi sur l’île…


Screen : Olav


Intrigué, le groupe se rendit donc sur l’autre site de débarquement, où ils trouvèrent effectivement un navire battant le pavillon du Consortium de Voloxian. Le Seigneur Evendur Dundraken était apparemment venu sur l’île, s’inquiétant du sort que réservait le Consortium aux réfugiés qu’ils relogeaient si aimablement sur l’île. Selon ses dires, ces derniers étaient pour le moins maltraités, et il comptait se rendre à l’Arche du Lion pour en parler au Conseil des Capitaines. La présence des Chasseurs de Jade était doublement bienvenue à ses yeux. D’une part, leur nombre leur permettait éentuellement d’agir pour faire cesser une situation qu’il jugeait inadmissible. D’autre part, le Consortium de Voloxian venait tout juste de s’implanter à l’Arche, et sa parole avait donc beaucoup moins de poids que celle de la Compagnie.

Elhaym et Raeniel prirent aussitôt la tête du groupe, en direction du campement de réfugiés que leur avait indiqué le Seigneur Dundraken. Sur place, ils trouvèrent un campement peu gardé dont ils durent forcer quelque peu l’entrée. Ils ne purent que s’indigner de ce qu’ils trouvèrent sur place… et surtout de ce qu’ils apprirent. Oh certes les réfugiés n’étaient pas maltraités au sens strict du terme. Ils avaient des tentes en excellent état, et des vivres en quantité. A condition bien sûr d’aimer la viande de karka hachée par les mortiers à l’entrée du camp…

En échange de ce petit paradis vaguement infesté de Karkas, ils devaient simplement exploiter les gisements de minerais proches. Quitte à se rendre au cœur du territoire des crabes géants. Le dernier groupe n’était d’ailleurs pas rentré de l’expédition…

Après avoir soigné l’un des deux gardes qui avait fait mine de s’opposer à leur passage, les agents de la Compagnie repartirent, cette fois sur les traces du groupe disparu. Ils parvinrent non sans mal à se frayer un chemin jusqu’au nid principal, heureusement presque déserté. Presque… Au fil de leur progression, ils trouvèrent les corps sans vie de plusieurs gardes du Consortium. Ils avaient fait de leur mieux pour protéger les mineurs, mais cela n’avait pas suffi.

Des cris et des pleurs venant du sommet leur firent hâter le pas. Après un difficile combat contre un Karka titanesque, ils terrassèrent le monstre et purent ainsi sauver six réfugiés emprisonnés dans des cocons…


Screen : Elhaym

De retour aux navires, ils pansèrent leurs blessures et confièrent aux bons soins du Seigneur Dundraken les survivants, afin qu’il les ramène en lieu sûr, à l’Arche du Lion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:47

La Seconde Vie du Faucheur




[Le texte ci-après est un compte-rendu du combat qui fut joué en ligne au cours de cette semaine.
Vous pourrez trouver tous les détails ici, à la fois pour l'Indomptable et pour le Providence.]

20ème jour du 3ème mois de l'AN 1326


Soudain, une déflagration sourde retentit sur l'un des transporteurs du Pacte.

Le fracas de l’explosion ébranla la coque du lourd bâtiment. L’eau s’engouffra aussitôt dans le trou béant créé à la proue du Brillant, éteignant dans le même temps un début d’incendie. Une épaisse fumée se dégageait de l’avant du navire, créant un vent de panique rapidement maîtrisé par le Quartier Maître. Par chance, le trou se situait légèrement au-dessus de la ligne de flottaison.

Habile officier du Pacte, le Capitaine du Brillant fit rapidement manœuvrer le navire pour limiter sa prise aux vagues tout en amenant la voile pour le mettre à panne. La voie d’eau se tarit, mais le transporteur demeurait à l’arrêt, n’évoluant qu’au gré des courants.

Les autres vaisseaux du convoi, observant les difficultés du Brillant, vinrent se placer autour de lui, leurs capitaines mettant à l’eau des chaloupes pour aider les menuisiers du transporteur endommagé à réparer le plus rapidement possible tandis que l’Indomptable et le Providence patrouillaient autour.

Plusieurs heures s’écoulèrent ainsi, jusqu’au crépuscule. Les réparations allaient bon train, mais il faudrait sans doute travailler toute la nuit pour finir de colmater la brèche ouverte dans la proue. La nuit devenait plus froide, à présent. Au loin, un épais brouillard se formait, ce qui n’était pas sans inquiéter les plus superstitieux. Des volutes brumeuses dansaient, tels des appendices sinistres, animés d'une vie propre...

Du haut de la dunette de l’Indomptable, le cri de la vigie alerta l’équipage, rapidement repris par celle du Providence.

    "Navires en vue !"

Raeniel tira de son pourpoint de cuir sa longue-vue, qu’il déplia avant d’observer le brouillard désigné par la vigie. Rapidement il put distinguer des voiles sombres en émergeant.

    "Lieutenant, cap sur ces navires. Préparez l’équipage au combat."


Aussitôt, Aerryn se tourna vers le timonier « Barre à babord ! » avant d’aller commander au quartier maître d’augmenter la voilure et de distribuer les armes. L’Indomptable, avec une agilité surprenant pour une frégate, se tourna face aux nouveaux venus, mettant le cap droit sur eux.

A mesure qu’ils s’approchaient, les silhouettes des bâtiments se faisaient plus précises. L’œil vissé à sa longue vue, l’attention du Capitaine était portée sur la proue du vaisseau de tête. Un squelette encapuchonné, armé d’une lourde faux. Un navire par trop familier à son goût.

    « Le Faucheur… »

Un vaisseau à la sinistre réputation. Il écuma des années durant les eaux au sud de l’Arche du Lion, abordant les navires et pillant les villages côtiers. Il ne faisait quartier que pour réduire les prisonniers en esclavage et les revendre. Et encore, ceux qui ne pouvaient servir de valeur marchande étaient sommairement exécutés. Si les équipages savaient qu’il était inutile de se rendre et donc combattaient jusqu’au dernier, la terreur qu’il inspirait glaçait d’effroi le marin le plus endurci. Jusqu’à ce que les canons de l’Indomptable mettent un terme à sa sanglante carrière…

    "Lieutenant, je veux tous les hommes prêts au combat. Nous allons semble-t-il devoir couler le Faucheur pour la seconde fois."

La flottille ennemie s'approchait peu à peu. Derrière le Faucheur l'ont pu d'abord distinguer un premier vaisseau orrien, puis deux... et enfin trois. Le Lieutenant Dessenar s'approcha de Raeniel.

    "Capitaine ? Cela risque de faire beaucoup...
    - Je sais, Lieutenant. Mais nous ne pouvons laisser les navires du Pacte. Je veux toute la voilure, nous allons les éloigner du groupe principal."

Dans un claquement de talons, la femme alla rapidement transmettre les ordres de son Capitaine. Les marins s'activèrent promptement, le pont supérieur fourmillant d'activité. Tout comme le pont batterie, où les canonniers chargeaient des boulets spécialement conçus en prévision de ce type d'affrontement. Un calme étrange régnait sur à bord, troublé seulement par les ordres aussitôt mis à exécution. Tous savaient ce qui les attendait. Et tous s'y préparait. Toutes voiles dehors, l'Indomptable filait vers l'ennemi. La voix de Raeniel s'éleva :

    "Compagnons !

    Regardez ce qui nous fait face ! Voyez le Faucheur, et ces trois navires moribonds que nous aurons bientôt envoyé par le fond ! Zhaïtan doit être bien à court de combattants, il n'a trouvé que de vieux bateaux délabrés que nous avons déjà vaincu !"

Quelques rires fusèrent parmi les marins, certains plus nerveux qu'autre chose.

    "Le combat sera âpre, oui. Certains d'entre nous ne verront pas l'aube se lever, je ne le sais que trop. Mais une fois encore, nous affronterons ce danger ensemble. Et une fois encore, nous vaincrons ensemble ! Ce soir, mes amis, nous festoierons. Ce soir, j'offre une tournée de rhum pour fêter notre victoire !"

"AHOY !" Cria le Premier Lieutenant.
"AHOY", reprirent en cœur les membres de l'Indomptable avant de prendre leurs postes de combat, prêts à en découdre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:53


A bord du Providence, la Vigie interpella son capitaine qui à son tour sortit sa longue-vue pour observer le combat. Le regard de la Norne devint sombre.

    "Aux armes et en tenue de combat ! Tous à vos positions ! Aries, à tribord, toute !"

Le Brick prit rapidement de la vitesse en direction du flanc de la sinistre flottille qui venait d'émerger des brumes violacées.

    "Aries, garde nous le plus longtemps possible face à leur proue !"

La Norne se glissa vers le pont supérieur, où elle trouva rapidement Talnir et Rudion. Elle interpella les deux maîtres canonniers :

    "Préparez les canons, et chargez les avec des boulets légers ! Nous allons tirer à bonne distance pour commencer !"

Puis, s'adressant au reste de l'équipage :

    "Il nous faut défendre les navires du Pacte !
    C'est notre devoir, notre mission !
    Soyez fier de vous de cette nuit, et l'Arche vous honorera comme ses vrais fils !"

Le Providence fendait les flots et arriva bientôt à portée de tir. La Norne, remontée sur le château arrière, prit la barre, et cria vers le pont supérieur :

    "Nous allons virer de bord, accrochez-vous, tous !"

Au quartier maître :

    "Dites à Talnir, de se préparer à tirer sur le navire le plus à gauche !"

L'ingénieur guidait les marins pour préparer le tir, anticipant les mouvements tant du vaisseau ennemi que du Providence. Il engloba les marins du regard avant de sourire largement. Son regard se leva vers les bâtiments ennemis et son sourire se flétrit. Mais il ne perdait pas espoir : il avait confiance en l'équipage et en ses calculs. Ils pourraient envoyer l'ennemi par le fond. Ils le devaient. Pour le Pacte. Pour ses frères de bataille.

    "Canons armés et parés ! Marins, combattants, l'heure est venue ! OUVREZ LE FEU !"

Les détonations résonnèrent dans la nuit naissante. Légers et de faible puissance, les boulets de canons sifflèrent vers leur cible. Huit explosions déchirèrent la coque du frèle navire orrien, qui commença à sombrer. L'équipage hurla sa joie tandis qu'Elhaÿm leur criait :

    "AHOY ! Un de moins ! Bravo ! Rechargez, nous pivotons, tenez vous !"

Le Providence fit une brusque embardée et une vague s'écrasa contre son flanc, l'eau sonnant presque plusieurs marins sur le coup. La flotte se rapprochait dangereusement du Brick, essayant de réduire la distance.

    "Aries, en arrière, ils s'approchent ! Pas de contact avec leur navire amiral !"

Un mugissement effroyable retentit, provenant des entrailles du Faucheur. Ces voiles déchirées tremblèrent et, brusquement, une écume sinistre apparue autour de l'ancien vaisseau pirate. Aries Talondacier rugit vers la Norne :

    "Il gagne de la vitesse ! Il vient droit sur nous !"

A la vue de cette accélération surnaturelle, l'effroi saisit le coeur d'Elhaÿm...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:55

Sur le Pont-Batterie de l'Indomptable, Maître Eirrion avait confié à Sigg la gestion des cinq canons les plus proches de la proue. Jubilant, l'asura interpella la vingtaine d'artilleurs ainsi placés sous ses ordres. Devant les regards interrogateurs des marins, il secoua sa main devant lui en lâchant un "Bah !".

Puis il donna ses instructions, ordonnant aux marins de charger les boulets à chaînes. Eirrion avait été clair dans son introduction au combat maritime, et l'Asura en avait retenu la morale en ces mots : "Un bon enn'mi est un enn'mi infirme. Exploses l'mât avant d'exploser l'reste, ca dure plus longtemps comme ca !" La leçon devait être plus sage que ça, mais c'est tout ce que Sigg avait retenu. Et il comptait bien la mettre à profit dès à présent.

Le Providence sur leur babord, prenant l'ennemi de flanc, l'Indomptable se dirigeait toujours droit vers lui.
    "Réduisez la voilure, et préparez vous à la manœuvre !"

Le Premier Lieutenant s'exécuta, priant les Six Dieux pour que le vaisseau supporte pareil traitement. Lancé à pleine vitesse, la voiture à peine réduite pour faciliter la périlleuse entreprise à venir, l'Indomptable gémit avec force craquements. D'ingénieux mécanismes firent sortir de la coque de larges plaques qui permirent au navire de virer plus rapidement encore, offrant son flanc aux proues orriennes. Les sabords s'ouvrirent d'un seul mouvement, offrant aux regards sans vie de leurs ennemis les gueules de seize pièces d'artillerie chargées.
    "Réduisez encore la voilure au tiers !"

Sans se concerter, les deux Capitaines étaient parvenus à prendre en tenaille l'ennemi. La frégate ralentit encore sa course tandis que les navires orriens tentaient, trop tardivement, de se dérouter pour éviter la bordée à venir. A tribord, le Providence et ses canons. Face à eux, l'Indomptable. Ne restait que babord, où se dirigeait justement la frégate...
    "Déchaînez les enfers !"

A la proue du navire, aux côtés d'Imni, Athenaïs d'Ambreaüs commença à modeler les flux énergiques élémentaires. Une aura rouge-orangée, irrégulière et ondulante, entoura la jeune femme. Parfois, des flammèches d'un blanc aveuglant jaillissaient et s'évaporaient en grésillant à mesure qu'augmentait sa concentration. L'atmosphère autour d'elle se fit lourde et crépitante. Le regard de la rouquine se porta sur le navire ennemi le plus proche. L'air autour du bâtiment délabré sembla se liquéfier, s'étirer dans une luminescence. Dans le ciel au dessus de lui se forma une orbe incandescente...

Le fracas des seize gueules d'acier déchargeant leurs mortels projectiles couvrit un instant les bruits du champ de bataille. Un bref instant, le temps sembla se figer. Les boulets filèrent vers leurs cibles qui entamaient à peine leur manœuvre pour virer de bord et pouvoir riposter aux tirs de l'Indomptable.

Sans attendre le résultat, Eirrion beuglait déjà de nouveaux ordres, poussant ses canonniers à recharger. L'odeur de la poudre était omniprésente, mais les hommes s'activaient de leur mieux.

Les boulets chaînés de Sigg volèrent en direction des mâts ennemis, mais un seul parvint à sa cible, arrachant littéralement le haut du mat du navire le plus à tribord. Bois et voilure tombèrent sur le pont, emportant avec leur lot de créatures corrompues. Le reste de la bordée frappa les coques ennemies, légèrement en dessous de la quille, faisant de redoutables dommages.

Le navire à leur babord souffrait de plusieurs voies d'eau, mais ce n'était pas le pire. Le contenu des boulets s'était répandu lors de l'impact et avait pris feu, semblant se rire de l'eau. Dans le même temps, la boule de feu invoquée par Athenaïs le frappa de plein fouet. Le navire s'embrasa rapidement, tel une torche, illuminant la scène sous les vivas des marins. Mais, bien que privé de sa voilure, son comparse finit sa manœuvre...

Raeniel ordonna au timoner de virer de bord en urgence tandis que leur ennemi lâchait une bordée en direction de l'Indomptable...
De nombreux boulets tombèrent dans l'eau, à quelques mètres à peine du vaisseau, projetant des gerbes d'écume sur sa coque. Mais l'un d'entre eux fit mouche, fracassant la coque au niveau du pont-batterie.

Chaos, sang et fumée se répandirent sur celui-ci. Eirrion gisait au sol, couvert de sang et de suie. Deux canons avaient été projeté, écrasant sous leurs poids trois marins qui agonisaient lentement....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:55

A bord du Providence, assise tant bien que mal sur un rouleau de cordage, la jeune Öoresé tentait de se concentrer sur le sort à lancer. Jusqu'à présent, elle s'était toujours contenté de quelques petits jeux, rien de bien compliqué. La peur de l’échec lui nouait le ventre et la faisait trembler d'incertitude. Et le fracas des canonnades n'arrangeait rien. Nerveuse, elle se redressa mais perdit l'équilibre alors que le navire virait de bord et elle vint s'affaler dans les cordages.

Sous le choc, sa sacoche de feuilles s'ouvrit, laissant échapper la petite lyre qui glissa sur le ponton en égrainant quelques notes. Elle rattrapa vivement l'instrument puis, distraitement, commença à en pincer les cordes, son esprit se libérant petit à petit de ses craintes. Elle focalisa son attention sur le Providence, son apparence, sa façon de se mouvoir. Tandis que la musique s'élèvait, hésitante et ténue, une aura mauve entoura l'instrument et la musicienne.

Le Capitaine du Providence s'était rapidement repris. Elle aperçu, sur le flanc tribord, une forme d'abord scintillante, puis les flancs d'un vaisseau des plus familiers : l'exacte réplique du sien. Elle regarda Öoresé un instant, puis saisit l'opportunité qui s'offrait à elle.
    "Aries ! Manoeuvre au travers de l'illusion ! Espérons qu'il nous confonde avec.

Mais Aries pointait une griffe vers les transporteurs du Pacte.
    "On a un autre problème, Elhaÿm !"

A l'opposé des brumes fumantes des contrées d'Orr, l'ombre d'un autre navire filait vers les bateaux de transport...

Le Providence et son double semblèrent ne faire qu'un, durant un bref instant. Elhaÿm vira de bord pour mettre le cap sur le convoi, priant pour que le Faucheur demeure concentré sur l'illusion. Le massif navire commençait à réduire fortement la distance. La Norne grinçait des dents, serrant fortement le pendentif que lui avait offert Petyr entre ses doigts. Mais le Faucheur semblait toujours se focaliser sur le fanstasme invoqué par la jeune Sylvari. Elhaÿm sourit, l'espace d'une fraction de seconde. Elle se retourna vers Aries :
    "Va dire à Talnir de charger à courte portée, les boulet explosifs. Et trouve Elyana et Petyr, qu'ils préparent les hommes à l'abordage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:56

Projetée au sol par l'impact du boulet ayant fracassé le Pont-batterie, Athenaïs, à demi sonnée, tenta tant bien que mal de se redresser. Elle s'accota à la rambarde, et passa doucement une main à la base de sa nuque. Lorsqu'elle la retira, son gant d'un blanc ivoire immaculé était souillé d'un pourpre foncé. Un sourire froid étira ses lèvres. Lentement son regard se porta sur le reste du pont supérieur afin de voir ce qu'il en était. Elle retrouva son fume-cigarette en Jade, le prépara et le porta à ses lèvres.

N'ayant plus la force nécessaire pour jeter un autre sort de l'envergure du premier. Il ne lui restait plus qu'à attendre voir si l'ennemi s'approcherait suffisamment d'elle pour pouvoir lui faire découvrir les plaisirs d'un feu aimablement partagé entre personnes de bonne compagnie.

Bondissant de derrière l'abri qui lui avait servi de refuge durant le tir ennemi, Alia se précipita vers le Pont-Batterie, où elle tenta tant bien que mal de stabiliser Eirrion. L'énergie fusa de ses mains, mais l’hémorragie semblait au-delà des pouvoirs de la Gardienne. Arrivé en hâte, le médecin de bord la poussa rudement, avant de prendre les choses en mains pour stabiliser la blessure de son mieux. Mesurant son échec, Alia s'était écartée sans mot dire pour aller en toute hâte vers les trois marins emprisonnés sous les canons renversés. Les deux premiers étaient déjà morts, mais le dernier respirait encore. Puisant dans ses ressources, la jeune femme parvint à déplacer la pièce d'artillerie, assez pour qu'un marin venu à son aide puisse tirer son compagnon d'infortune.

Dans le même temps, Sigg battait de la main pour tenter de dissiper le nuage de poussière qui s'était formé devant lui. Il regarda en arrière, et un spectacle chaotique lui apparut. Deux beaux canons, complètement fichus. Oh, et quelques humains gisant autour... Pas quelques humains... Eirrion, le maître canonnier. Y voyant une excellente opportunité, l'Asura grimpa sur un tonneau, et hurla :
    "Allez on reprend !! Bordée bâbord, rechargez les boulets spéciaux ! J'veux 14 canons dispo l'plus vite possible !
    Bordée tribord, prête à faire feu ?"

L'Indomptable acheva sa manœuvre, présentant au dernier des petits navires orriens son autre flanc.
    "FEU !"

Une nouvelle fois, des sabords de l'Indomptable jaillirent les feux de l'enfer. Avec une précision redoutable, les canons laminèrent le navire orrien survivant. Une douzaine d'explosions le déchira de part en part, ne laissant guère des débris. Un tonnerre de joie explosa sur le pont du navire.

Raeniel, se permettant un sourire satisfait devant l'exemplaire conduite de l'équipage, tourna son regard mordoré vers le Faucheur en prise avec un double illusoire du Providence. Il était temps de l'envoyer par le fond. Une seconde et dernière fois.

La voilure toujours réduite, l'Indomptable amorça sans difficulté une virée de bord qui placerait bientôt l'ennemi face à ses canons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:56

Le Providence, qui avait gardé toute sa vitesse, filait vers le Navire s'approchant du Pacte. Il apparaissait plus distinctement à présent. Et il n'avait rien d'un vaisseau orrien. Ses couleurs furent hissées : des cercles de feu sur un fond rouge sombre.
    "Les boucaniers sanguinaires ! Préparez-vous à l'abordage !"

Elle tira deux épées courtes, et laissa la barre au Maître Timonier. Le Brick pivota brusquement sur le flanc, et elle abaissa l'une de ses épées, en direction de Talnir.
    "Feu à volonté !!!"

Une volée de boulets fila vers le vaisseau pirate, mais la vitesse et la rapidité de l'embardée réalisée firent manquer la cible à nombre de canons. Seuls trois boulets touchèrent. Ils suffirent toutefois à ouvrir brèche dans sa coque, où l'engouffra presque aussitôt. La Norne cria d'une voix qui résonna sur le pont :
    "La réplique ! Baissez-vous !"

On entendit de puissantes déflagrations et, malgré l'angle défavorable, deux boulets vinrent transpercer le flanc du Providence. L'un des deux boulets s'encastra dans le château arrière, et Elhaÿm se retrouva projetée à la Mer. La seconde explosion envoya Elyana, qui préparait les hommes à l'abordage, contre un mât. "Faites confiance à votre entraînement, protégez vous les uns, les autres et tout se passera bien," leur avait-elle dit quelques instants plus tôt. Douce ironie du sort... Complètement sonnée, elle ouvrit les yeux quelques instants. Sa vision était trouble mais elle put apercevoir un énorme bout de bois enfoncé dans son flanc droit. Elle ne put rester plus longtemps éveillée et resta avachit contre le mat, son sang coulant doucement.

Kalaheel et Olav se précipitèrent vers elle, et parvinrent in extremis à stopper l'hémorragie. La jeune humaine retira les débris de bois du corps de son amie, tandis que le norn faisait appel à sa magie pour tenter de soigner ses blessures.

Le timonier acheva la manœuvre. Les deux navires continuèrent de se rapprocher. Les grappins furent lancés et Aries se lança à l'abordage de l'ennemi, suivi par les hommes du Providence. Skaldia ne le suivit pas. Elle avait vu le sort de son Capitaine et couru donc vers le bastingage. Elle ne s'arrêta que pour se débarrasser de sa sacoche et planter son sabre dans le bois du navire, avant de plonger, la tête la première. De son côté, le Chevalier Filaenn adressa à la Öoresé un sourire ô combien calme et rassurant, tandis qu'il dégainait lentement sa lourde épée. L'abordage était déjà lancé, et il suivit le mouvement pour prêter main forte aux valeureux du Providence, sa compagne lui emboîtant le pas.

Petyr Baenog se redressa, légèrement touché par les éclats de bois projetés lors des impacts. Il avait décidé de rester sur le pont le plus longtemps possible, proche de sa compagne. Et lorsqu'il se retourna pour la rejoindre, il découvrit que le château arrière avait été endommagé. Il inspira doucement, cherchant Elhaym des yeux avant courir de l'autre coté, regardant partout. L'inquiétude le gagnait rapidement et il finit par chercher dans l'eau des traces de sa fiancée. Il aperçu enfin un reflet, une mèche de cheveux argent, glissant vers les abysses...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:56

Le Faucheur délaissa rapidement sa proie illusoire pour se tourner vers la cible potentielle la plus proche : l'Indomptable. Virant de bord, il commença à se diriger en droite ligne vers la frégate, dont le flanc se préparait à l'accueillir comme il se devait, le vent s'engouffrant dans ses sombres voiles.
    "Feu à Volonté !"

Sigg avait fait armer les canons avec différentes munitions. Les boulets chaînés entamèrent leur vol lourd et lent... avant de s'abattre sur les mâts du faucheur avec une précision des plus redoutables. Les massifs mâts s'effondrèrent sur le pont dans un chaos de voiles et de cordages, écrasant sous leur poids une bonne partie des marins sur le pont.

Dans le même temps, les boulets chargés de leur liquide inflammable frappaient la proue du bâtiment ennemi, qui explosa de plus belle. Porté par une énergie qui n'avait rien de naturelle, le navire orrien parvint toutefois à lentement virer de bord tout en s'approchant de la frégate.... La haine des morts à l'égard de ceux qui avaient mis par le passé fin à leur sinistre carrière semblait redoublée...

Sous les ordres de son capitaine, le timonier manœuvra l'Indomptable avec expertise, contournant l'ennemi qui se traînait pour lui présenter son autre flanc, où les canons ne demandaient qu'à donner le coup de grâce à leurs adversaire.

Peu maniable, lourdement handicapé par les tirs subis, le Faucheur poursuivait désespérément sa lente progression en direction de l'Indomptable, se tournant lentement vers lui, sabords ouverts...

Se redressant, haletante, Alia remonta rapidement sur le pont supérieur et s'avança vers le front qui allait s'ouvrir là où le vaisseau Orrien allait faire feu. Elle planta son épée dans le pont et, levant les mains au ciel, elle en appela aux forces vives auxquelles elle avait toujours recours en de pareilles situations. Puis sa voix se fit puissante. Nul ne l'avait entendu incanter de la sorte, avec foi et ferveur.
    "Forces de l'infinie Sagesse et de l'infini Pouvoir !
    En ces lieux que vienne le sacre de Dwayna, Mère de toute chose !
    Qu'elle soit Compassion pour que nous puissions être les témoins de sa puissance !
    Qu'elle soit Protection pour que nous puissions arracher la Victoire !
    Qu'elle soit Notre Flambeau, notre Raison !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:58

Petyr plongea dans l'eau sans hésitation. Que ce soit un simple poisson brillant, un bout de ferraille ou la belle chevelure d'Elhaym, il ne pouvait guère se permettre le luxe de perdre du temps. A peine prit-il une profonde inspiration avant de sauter par dessus le bastingage. Il s'enfonça rapidement dans l'eau sombre, en direction du reflet. Déterminé, il ne se préoccupait ni des débris, ni du sel, gardant les yeux grand ouvert pour être sûr de ne pas la rater.

Son armure légère handicapant ses mouvements dans l'eau, il finit tant bien que mal par repérer la Capitaine. Attrapant son bras, il la remonta d'une traite vers la surface. Une fois la tête hors de l'eau, il reprit sa respiration. Il enroula ses bras autour de la taille de la Norne et appuya plusieurs fois sur son abdomen pour lui faire cracher l'éventuel eau de mer qu'elle aurait absorbé dans son inconscience avant de s'éloigner peu du bateau, par sûreté.

Avisant le couple qui peinait à la surface, Skaldia mit la main sur une planche de bois qui flottait à proximité et nagea vers eux pour la leur apporter. Si elle ne serait pas capable de supporter leur poids, du moins pourrait-elle les aider à surnager.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:58

Un nouveau déluge de feu et d'acier jaillit du flanc de l'Indomptable. Moins précis, le tir manqua partiellement sa cible. Partiellement seulement. Diverses explosions achevèrent de déchirer la coque du navire orrien, mais pas avant que celui-ci n'ouvre le feu en représailles.

Apposant les mains devant elle, Alia dessina d'antiques symboles. Une sorte de mur transparent bleuté apparut sur le flanc du navire tandis qu'elle relevait son regard vers le Faucheur, déterminée et prête à en découdre. Toujours aux côtés d'Athenaïs, Imni conjugua ses efforts à ceux de la Gardienne. Des papillons roses jaillirent de ses mains pour former une sorte de mur, allongeant celui qu'avait déjà formé la Gardienne.

Concentrées, toutes deux supportèrent le choc. Les boulets du Faucheur s'en trouvèrent déviés, venant ricocher sur la coque bardée d'acier de la frégate pour ne provoquer que des dégâts superficiels. Vidée par une telle dépense d'énergie, la sylvari et l'humaine tombèrent à genoux sous les vivats de l'équipage qui regardait l'ancien vaisseau pirate couler. Pour la seconde et dernière fois...

Raeniel se tourna vers Aerynn. Un sourire chaleureux se dessina sur ses traits.
    "Beau travail, Lieutenant. Mettez le cap sur le Providence, et je veux un rapport sur nos pertes et les dommages subis."

Dissimulant avec peine le plaisir ressenti au compliment fait, le Second de l'Indomptable claque des talons, saluant son supérieur.
    "A vos ordres, Capitaine !"

La laissant faire, Raeniel descendit sur le pont supérieur pour rejoindre son épouse, sur laquelle il n'avait pu s'empêcher de garder un œil même au plus fort du combat.

_________________


Dernière édition par Raeniel le Dim 24 Mar - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Raeniel
Admin
avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 39

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Dim 24 Mar - 20:58

Sur le navire Pirate, la bataille faisait encore rage. Suivant l'exemple d'Aries, qui s'était balancé du haut des cordages sur le navire ennemi, l'équipage du Providence déferla sur les pirates qui semblaient n'être guère préparés à pareil assaut. A peine remise sur pied, faisant taire sa souffrance, Elyana invoqua des illusions d'elle même sur le pont hostile, qui troublèrent les boucaniers au moment fatidique épargnant ainsi plusieurs vies parmi ses compagnons.

Öoresé et Filaenn progressaient rapidement, dans le tumulte des combats, alors que le chevalier Sylvari cherchait le capitaine du navire des yeux, les illusions de sa protégée lui donnant un peu de répit. De son côté, Olav invoqua avec succès de grandes ombres fantomatiques, griffues, qui terrorisèrent leurs rangs, certains pirates se jetant à la mer plutôt que de les affronter.

Talnir élimina trois d'entre eux, s'appliquant soigneusement à viser les adversaires qui lui semblaient les plus hardis. Les éclairs d'une tempête chaotique invoquée par Kalaheel finirent de semer la plus totale confusion parmi les derniers pirates en état de combattre, et la déroute fut finalement inévitable.

Sur la dunette, un homme arborant fièrement un chapeau pirate, le visage masqué d'une paroi métallique décorée de motifs en arabesques, lutta avec un matelot du Providence pendant quelques instants puis, après une rapide feinte, le transperça d'un coup de rapière. Essuyant le sang sur sa lame, il contempla la débâcle. Voyant Filaënn et Aries progresser vers le château arrière, il sauta sur le bastingage, s'inclina vers eux, et leur abandonna son chapeau en guise d'hommage avant de plonger dans l'océan. Plusieurs marins tirèrent dans l'eau mais il ne réapparut pas à la surface, et les recherches pour le trouver devaient rester vaines.

Les Boucaniers restants, moins d'une dizaine, déposèrent les armes. Pendant ce temps, Petyr et Skaldia ramenèrent la capitaine à bord, et l'installèrent dans sa cabine. Ils dirent aux alliés qu'Elhaÿm n'était pas gravement blessée, et Aries et l'équipage poussèrent des cris de joies, pour fêter leur victoire.

Somme toute, le Providence s'en tirait bien. La salle du conseil, sous la dunette, avait été traversée par un boulet de canon, éclatant les planches du plafond, l'autre ayant détruit une portion du bastingage. Mais le Providence n'avait pas de dégâts majeurs, qui auraient pu l'empêcher de naviguer jusqu'à Fort Trinité.

Aries fit mettre les prisonniers aux fers, après les avoir fait fouiller. Il serait toujours intéressant de les interroger plus tard. L'inspection de la cabine de l'étrange capitaine ne révéla pas grand chose, l'homme semblant avoir pris le commandement du navire récemment.

Alors, le Providence se détacha du Dilettante, car tel était le nom gravé sur le navire des boucaniers,
et une explosion, préparée par Talnir et Petyr dans sa cale, acheva de couler le navire aux voiles rouges.

Après avoir dormi quelques heures, Elhaÿm sortit finalement de sa cabine. Elle ne souffrait que de blessures superficielles, et félicita chaudement son l'équipage. Puis elle visita les blessés, dont deux graves, et leur porta des soins, améliorant sensiblement leur condition. Apprenant la mort de deux de ses hommes, son visage se ferma, et ses yeux regardèrent dans le vide, un instant.

Elle jura à son équipage qu'elle retrouverait le capitaine du Dilettante, et qu'il paierait un jour pour ses crimes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jade.jdrforum.com
Elhaÿm

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Jeu 4 Avr - 13:55

Chemin vers la Nuit






Il y eut d’abord les recommandations du commandant d’unité, la veille. Il ne fallait pas se charger, ne pas prendre de matériel superflu, penser à la mobilité plutôt qu’a l’encombrement. Trois Dolyaks, pas un de plus et un espace limité pour chacun. Autant dire que les scientifiques et autres archéologues eurent la gorge nouée lorsque ils furent obligés de se séparer de leurs incontournables et indispensables bidules. Hormis ce qu’ils pouvaient transporter par eux-mêmes et ce qu’il était possible de poser sur la monture, rien ne pouvait offrir un espace de stockage supplémentaire. Les préparatifs annonçaient la couleur du voyage.

Les capitaines de la Compagnie passèrent en revue le matériel à emporter, puis annoncèrent une réunion, la veille du départ.
Sous une tente du Pacte, ils rappelèrent les tactiques de déplacement de la Compagnie, en terre hostile;

Avancer par deux, se couvrir mutuellement.
Signaler immédiatement tout blessé à l'équipe, avant même de lui porter secours.
Faire signe aux autres, de toute anomalie remarquée sur le terrain.
Ne jamais argumenter en situation de combat, mais analyser la situation plus tard, ensemble, une fois à l'abri.

Des choses maîtrisées pour la plupart des Agents, mais qu'il était possible d'oublier, confronté à l'angoisse rampante des lieux...

Le lendemain, à l'aube, vint le moment du départ. La tension était palpable. Non pas que ce fut suite aux recommandations des veilleurs qui exigeaient que tout le monde agisse avec retenue et intelligence sur la route mais certains allaient voyager plus loin qu’ils n’avaient jamais été. La pression et le stress ne sont pas toujours de mauvais alliés lorsque ils motivent ceux qui en sont les sujets. Il n’y aurait pas de demi-mesure sur la route qui les séparait de leur objectif, pas l’ombre d’une hésitation à avoir. Tous allaient être exemplaires pour que la traversée n’ait pas à connaitre le moindre souci. De toute façon les ennuis n’allaient pas tarder à poindre…

Morts-vivants, créatures orriennes mais également spectres ne tardèrent pas à se montrer comme attirés par la cohorte qui se déplaçait. Etait-ce la traînée de poussière soulevée par les Dolyaks qui trahissait la présence des vivants, la simple piste dont étaient coutumiers les sbires de Zhaïtan ou bien le plus grand des hasards ? Nul ne voulu le savoir au moment où il fallut sortir ses armes et se préparer au combat. Certains furent happés hors de leurs songes, d’autres hors de leurs réflexions lorsque le commandant des Veilleurs hurla un tonitruant ‘’Aux Armes’’ ! Chacun fut motivé par la simple volonté d’avancer, de protéger chacun des membres de la cohorte sous les assauts toujours plus violents des morts-vivants.

Il n’y eut ni triomphe ni gloire. Lorsque tous purent enfin souffler, ce ne fut qu’à un prix élevé. Un Dolyak blessé avait été abandonné, laissé en pâture aux créatures Orriennes ce qui avait eut pour effet de les occuper le temps que tout le monde puisse se placer hors d’atteinte. Combien de vivres et de matériel n’atteindrait jamais les avant-postes ?

La troupe évita soigneusement les édifices colossaux, à l'architecture baroque, vestiges de temps oubliés, qui jonchaient leur route.
Aujourd'hui brisés, ils constituaient les derniers témoignages de la splendeur et de la déchéance de la civilisation d'Orr.

Des cris inhumains résonnèrent soudain au loin, et le Pacte fit mettre la troupe au pas de course.
Lorsque le campement de Pagga fut finalement en vue, c’est épuisés par une marche forcée que tous se placèrent en sécurité derrière les maigres protections de l’avant poste. Certains étaient blessés ou affectés par le rude combat qui venait de s’accomplir mais chacun trouva les moyens d’aider au déchargement des deux Dolyaks une fois arrivé.

Déjà la suite du voyage et ses préparatifs s’imposaient à tous. Nul ne trouverait un repos serein cette nuit...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhaÿm

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Mar 9 Avr - 12:27

Blasphème




Celyanne observait la compagnie qu'elle avait rejointe dans ce caps retranché avancé et soumis à de rudes attaques qu'était Wren. N'écoutant que d'une oreille les échange acide avec la chercheuse azura, elle dénombra avec une certaine satisfaction leurs rangs. Ils étaient moins nombreux que la dernière fois et les deux hommes dont le comportement l'avait gênée n'étaient pas présents.
En tant qu'éclaireuse au pacte elle avait rarement eu à prendre place dans de grand groupe, et chaque fois qu'elle l'avait pu, elle avait toujours taché de choisir ses compagnons de voyage plus pour leur esprit de groupe que pour leurs compétences personnelles. Dans ses contrées il était souvent plus facile de s'en sortir grâce à une grande mobilité que par la force: les morts vivants étaient un nombre infini et se renouvelaient sans cesse. Et puis un petit groupe s'était aussi une meilleure chance d'avoir moins ou pas de blessés. La jeune sylvari se sentait toujours impuissante face à un compagnon souffrant, elle ne savait guère comment le soulager, même après tout ce temps ces compétences là restaient juste hors de se portée. Elle pouvait encore sur ses frères et sœurs de race réussir à refermer les plaies et recréer la matière végétale dont ils étaient formés, mais hormis presser les plaies ouvertes pour empêcher le sang de couler elle ne pouvait rien faire pour les êtres de chair. Sauf ses compagnons animaux évidemment, mais c'est la magie du lien qui les unissait qui permettait ces soins approfondis bien plus que les capacités réelles de Celyanne.

Celyanne fut tirée de ses réflexions par une rumeur venant du campement du pacte à coté duquel ils s'étaient installés. Elle quitta la tente pour aller aux renseignements. Il faudrait peut-être combattre avant même de se mettre en route songea-t-elle avant de comprendre que l'effervescence venait de l'annonce de l'arrivée d'un nouveau contingent de soldats du pacte. La bonne nouvelle rendait joyeux et plus bruyants qu'à l'accoutumé les présents. Elle retourna se poster devant la tente, sans y entrer cette fois, elle espérait que les conciliabules se finiraient vite.

Elle observa à nouveau les membres de l'expédition. Alia la blanche qui l'attirait comme l'avait attiré Kalaheel lors de leur première rencontre et qui était devenue son amie, Elhaÿm, la capitaine norn lui inspirait sympathie et confiance, Raeniel, le capitaine humain lui semblait plus ambivalent son sourire et ses manières charmeuses ne correspondant pas à son grade. Le grand Olav la surprenait par sa profession si éloignée des standards de sa race. Sa proximité avec la mort et les forces qui la régissaient lui semblaient à l'opposé de ce qu'elle savait de cette race de chasseur fiers qui vénéraient les esprits de la nature. La jeune rousse Athénaïs semblait toujours déplacée dans ce territoire de guerrede part l'élégance e ses mises, mais tout à fait à sa place dans le chaos régnant par ce qui émanait d'elle ou peut-être de ses pouvoirs sur les éléments. D'Elyana elle ne savait rien pas plus que de ses deux sœurs muettes Imni et Skaldia sauf que cette dernière désapprouvait cette expédition. Tandis qu'elle les regardait elle remarqua soudain la raideur des mouvements d'Imni. Sans doute aurait-elle évoquer ce problème si à ce moment le signal du départ n'avait été donné. Et si surtout, elle n'avait pas vu Alia, qui après une brève discussion avec sa capitaine se plaça aux coté de la sylvari aux cheveux mauves.

Les trois heures de route jusqu'au temple en chemin ennemi se passèrent relativement bien. Il n'y eu que quelques escarmouches avec les morts-vivants, rien de bien sérieux et le groupe n'eut pas de perte au grand soulagement de la sylvari. L'arrivée au temple fut plus déconcertante.. Celyanne s'était attendue à combattre à chaque marche ou presque pour atteindre leur objectif. Le silence et l'immobilité qui les y attendaient en fait étaient presque plus impressionnantes que l'auraient été des hordes d'orriens. Le groupe monta les marches dans un silence quasi religieux. En haut un agent du pacte, membre de l'ordre des soupirs gardait l'entrée du temple. Rien d'anormal, une simple formalité dont Celyanne avait prit l'habitude. Une formalité compliquée par la tentative de charme de Raeniel quand il suffisait de montrer les ordres écrits reçus par la compagnie. La sylvari en fut outrée au point d'intervenir alors que ce n'était pas son rôle. Elhaÿn finit par régler la situation en sortant enfin les autorisations demandées.
Se retournant à nouveau vers le reste du groupe, Celyanne s’aperçut alors, non sans une certaine irritation qu'un des membres s'en était écarté. prenant sur elle-même, peu soucieuse de créer un conflit dans une zone si dangereuse, elle préféra en avertir les autres et les laisser régler le problème que tancer l'imprudente Athénaïs. Le groupe reprit enfin son ascension jusqu'à l'autel, au dôme de lumière le recouvrant, et surtout.. surtout aux statues l'entourant. Des statues qui firent momentanément oublier tour le reste à la sylvari. La femme sculptées là était belle, le restait malgré les ravages du temps, et sans doute de la corruption car il était douteux que l'artiste eu laissé le ventre de sa déesse ouverte sur sa colonne vertébrale. Mais ce qui fascinait surtout la sylvari c'était la longueur et la finesse de ses doigts qui faisait presque plus penser à ses propres mains qu'à celles d'une humaine, et les branches qui semblaient naître d'elle autour de sa tête et de ses épaules.

Comme elle senti alors un présence près d'elle elle questionna sans savoir qui sur les origines de ces excroissances. Mais malheureusement Elyana ne pouvait pas lui répondre. Elle s'écarta d'abord pour chercher un autre angle de vue afin de mieux déterminer si les branches faisaient parti du décor ou venait bien de la déesse représentée ici. Finalement, indécise, elle se joignit au groupe qui se concentrait autour du chercheur Vermoth afin de le questionner. La réponse hautaine et généraliste qu'il lui renvoya était loin de satisfaire la curiosité de la jeune sylvari, mais elle n'eut pas l'occasion d'approfondir. Un bruit suspect venant de la statue la rappela à l'ordre et elle s'en approcha pour voir ce qui avait pu le provoquer, son arc ayant retrouvé instantanément sa place dans ses mains, comme une extension de sa volonté.

A peu près au même moment le dôme lumineux s'éteint, sa source tarie. Puis des coulées de liquide sombre commencèrent à suinter de la pierre. En alerte mais sans pouvoir rien faire la sylvari vérifia la présence des veilleurs autour des entrées du temple avant de se retourner vers l'autel ou plusieurs membres humains de l'expédition, menés par Alia reprenaient un cantique à la déesse qui avait habité ces lieux. Et la statue s'anima. Celyanne reporta son attention sur elle ainsi que son arme, mais elle ne décocha pas la flèche qui attendait de prendre son envol. Il ne fallait guère d'intelligence pour comprendre que cette arme était dérisoire face à ce géant de pierre. Puis les paroles que la statue prononçaient semblaient correspondre à celles du cantique. Désorientée la sylvari ne savait plus quoi faire. Ce n'est que quand de nouvelles menaces se présentèrent qu'elle sorti de sa stupeur. Instinctivement elle décocha sa flèche sur l'épée qui était apparue et avait attaqué Alia. Flèches et épées disparurent sans qu'elle su jamais si elle l'avait touché. Derrière elle les deux hommes de la compagnie avaient été entravés, mais leurs compagnes eurent vite fait de les libérer. C'est alors qu'une puissante décharge électrique les envoya tous à terre.

Luttant contre la douleur pour garder ses esprits, Celyanne rangea son arc parfaitement inutile, sortant son cor d'une main et gardant l'autre libre. Face à de telles puissance elle jugeait préférable de faire appel à la magie de la nature qu'à des armes. Elle était restée à terre pour ne pas éprouver plus son corps encore parcouru de lances douloureuses quand un baril de poudre lancé de main de maître atterri aux pieds de la statue. Elle s'apprêtait à reculer quand elle vit qu'Alia était restée au centre de l'autel. La statue s'adressait particulièrement à la femme blanche qui l'écoutait. Une nouvelle fois les mots semblaient en adéquation avec ceux de la prière et la sylvari ne savait trop quoi faire. Elle avait si peu de connaissance des dieux humains. Comment savoir ce qui dans tout ça relevait d'eux ou de la corruption? Elle commençait à s'avancer tout de même vers l'humaine quand un éclair la frôla et qu'une ombre la précéda. L'explosion soudaine la rejeta au sol. Près d'elle, Alia était couchée à terre, protéger par le corps d'Eliana qui s'était précipitée pour la protéger quand Athénais avait déclenché l'explosion du baril de poudre. Alors que la poussière se dissipait, une étrange zone de vide se révéla le temps d'une seconde autour des deux femmes qui se relevaient. Comme un bouclier de force qui s'évanouissait, ou une illusion d'optique peut-être? Non, elle n'était pas la seule à l'avoir distingué comprit-elle tandis qu'elle retrouvait ses sens.

Des débris de la statue maculaient le sol tout autour d'eux. Confusément, elle entendit que Skaldia avait été blessée par un éclat. Elle ne s'en préoccupa pas, sachant le groupe doté de bien meilleurs soigneurs qu'elle, cherchant plutôt dans les décombres de nouveaux signes de danger. Heureusement l'énergie qui l'avait habité semblait avoir disparue avec la statue.
Au delà de l'autel s'ouvrait dans la paroi comme une sorte de cavité qu'Olav Raeniel et Elhaÿm se mirent en devoir de dégager.

Spoiler:
 


Dernière édition par Elhaÿm le Jeu 11 Avr - 9:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhaÿm

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Mar 9 Avr - 12:29

La Chambre des Zéphyrs



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhaÿm

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   Jeu 11 Avr - 9:14

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition en Orr [Compte Rendu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expédition en Orr [Compte Rendu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasseurs de Jade :: Archives :: Guild Wars 2 [2012-2014] : La Compagnie des Chasseurs de Jade :: Aventures en Tyrie et au delà [RP/Public] :: Campagne : Les Echos du Passé :: Orr-
Sauter vers: