Chasseurs de Jade

Image
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 * Des fleurs pour les corbeaux *

Aller en bas 
AuteurMessage
Ymröwee

avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 11/12/2012
Localisation : In the other side .. but which ? that is the question !

MessageSujet: * Des fleurs pour les corbeaux *   Mar 11 Déc - 19:23

Musique d'ambiance

Boule de neige et fleur de sang

Assise sur une congère, le froid enserrant son corps aussi bien que son esprit malgré les fourrures composant sa tenue, elle froisse en ses mains gantées un morceau de parchemin. Le vent glacial hurle ses lamentions comme un chant funèbre dans cet étroit goulet dans lequel ce maudit bout de papier l’a mené. Il glisse et tire ses vêtements faisant fondre le peu de chaleur qui lui reste encore. Elle frissonne et rajuste la capuche tentant vainement d’empêcher des mèches vagabondes de venir danser devant ses yeux.
Elle lève son regard vers le guerrier non loin qui à l’aide d’un tissu nettoie son arme, silencieux comme la mort. Elle soupire et son esprit remonte le temps de quelques heures alors que tout semblait si simple.


La jeune fille boit une gorgée de thé regardant la Syvlari. Dans sa tête bourdonne encore les échos acides du débat. Les voix se mêlent dans une cacophonie enfantine murmurant vers un autre monde. Elle sourit et répond à son interlocutrice. Elle s’amuse tant de cette dualité. Présente et lointaine, elle visse le masque social à son âme et il descend jusqu’à son visage faisant vibrer sa voix au moment opportun.
Probablement qu’il l’encouragerait.. Probablement… mais dans une autre vie, un autre espace temps.

Bip !! * La voix synthétique de la machine s’élève * Enregistrement Adn terminé..

Elle cligne des yeux, se massant les tempes. Parfaite, gérante des Cercles ne lui appartenant que par devoir de mémoire, elle accueille la nouvelle arrivante. Nouveau projet, futur débat. Mais son esprit ne s’y égarera pas à pour le moment. Pourquoi dévoiler ce qui sera un jour, le goût de l’imprévu est si alléchant qu’il ne faut l’affadir en de vaines révélations.
La tasse tinte sur le bord de la soucoupe sonnant la fin de la discussion, elle se lève gracieuse presque diaphane de part son absence morale. Elle accompagne son hôte et savoure le manque de contact bientôt accordée par la solitude si chère à son cœur. Déjà ravie à l’idée de refermer sur le monde la porte de son refuge couleur de sang sombre et de nuit sans étoiles. Elle s’imagine libérée temporairement de ce qui la rend humaine. Elle sent presque l’emprise narcoleptique de la fiole offerte par le marchand d’éternité enserrer son esprit pour la plonger dans les limbes lointaines peuplées de songes diffus.

*Sombrer loin de ce manque, pour toujours oublier l’absence dont le vide m’aspire jusqu’au néant.*

- Pardon savez-vous où je peux trouver une dénommée Salamandre ?

* Salamandre . salamandre.. enfant des lunes … Seule elle s'amuse, vrille et court.. Jolie salamandre, attrape donc ma main et …. *

L’évocation de ce nom tant connu coupe les pensées de la rousse égarée, elle s’arrête et étudie de loin l’humain s’adressant à des Asuras. Elle croise les bras divertie par le triste sort du messager perdu dans la province de Métrica à la recherche d’une mercenaire et obligé de demandé des renseignements aux légitimes résidents du lieu. Nul doute qu’à voir sa mine déconfite, les braves créatures ont su lui répondre avec la grâce diplomatique dont ils font preuve pour les êtres qu’ils nomment Bookahs. Finalement, magnanime, elle interpelle l’inconnu. Il s’approche l’observe puis jette un coup d’œil à un papier.

- Vous correspondez à la description. Tenez !
- Merci.

Elle se saisit du parchemin et attend d’être chez elle pour étudier son contenu.
*Tobias Gardecroc .. .. avec un tel nom c’est au moins Charr. *
Ce dernier mot éveille le délicieux souvenir d’un Stass allongé au sol la mâchoire rougie. Elle poursuit la lecture.
*La porte des Glaces … *

Elle range le papier dans sa poche sort pour prend la direction du portail afin atteindre le Promontoire. L’homme pourra l’aider. Cheminant, elle laisse la souillure de la soirée s’écouler, se répandre hors d’elle pour purifier son corps de tous ces mots d’ombres. Les portes ont cet effet. D’un lieu à l’autre elle perd d’elle-même et se recompose pour ouvrir ses yeux neufs vers les planètes de métal volant sous la voute de verre céleste.
Pas besoin d’aller bien loin, elle devine la saveur piquante de l’aura technomagique de l’humain. L’être de guerre se trouve proche, elle n’a qu’à en suivre le goût.

Une bourrasque plus violente l’arrache à ses souvenirs faisant voler la capuche et offrant son visage aux doigts acérés du froid. Une journée qu’ils errent en ces lieux de glaces et de mort. Affrontant les dangers omniprésents et sans aucun résultat. Pourtant, elle sait qu’elle ne renoncera pas, et lui non plus.

- Reposez ? Bien nous partons. Il y a une grotte plus bas que nous n’avons pas visité.

Sans parler, elle acquiesce d’un signe de la tête. Se redresse lentement la fatigue paralysant ses membres bien plus que le climat. Elle vient le rejoindre et chemine à ses côtés. Au bout d’un moment elle perçoit dans la roche l’ouverture comme une blessure sanglante à la couleur nocturne qui les repousse, les encourage à fuir vers un lieu plus clément. Mais sourds à ces mises en gardes, ils avancent dans les méandres obscurs empli de créatures qu’ils doivent combattre pour survivre. Jusqu’à ce qu’ils débouchent dans une salle de pierres aux proportions drastiques. En son centre trône un Ettin bien plus imposant que tous ceux croisés jusqu’à présent. Une brève secondes, ils restent tous immobiles puis la bête pousse un grognement faisant vibrer l’air et foncent vers eux, sa masse énorme tourbillonnant. Le combat s’engage violent et sans piété. Chacun sachant qu’il lutte pour sa survie au dépend de celui d’en face.
Soudain la douleur fait exploser le monde. La brisant de part en part, envoyant son corps rebondir violemment contre la pierre du mur. L’air se bloque alors qu’elle tente désespérément de reprendre son souffle, le sang perlant de ses lèvres. Ses jambes cèdent et elle glisse au sol comme une marionnette dont les fils sont coupés. Malgré la souffrance vrillant en elle et annihilant toute chose, elle contemple le guerrier achever le monstre.
Image par image, elle assiste à la scène.
Il s’approche, met un genoux au sol, tandis qu’il détaille les blessures de la jeune femme, tout en sortant plusieurs fioles.

- Bon tu prends ça et après tu essayes de te relever. J’peux te porter aussi, mais tu ne sembles pas réellement motivée.
- Si je bois ces mixtures, je pourrais me relever sans que tu n’aies à me toucher et rentrer sans aide, c’est bien ça ?
Il soupire.
- On dira ça.
Elle le regarde, puis regarde les potions et sans rien demander de plus les boit. L’effet est rapide, et anesthésie la douleur.
- Ne te crois pas soignée .. cela ne masque que les effets.
- Merci.

Elle se redresse lentement et fait quelques pas hésitants. Elle sent bien que quelque chose ne va pas. Son sang colle le tissu de sa tunique à sa peau. Sa chaleur contrastant avec le froid qui la ronge depuis qu’elle est arrivée en ces contrées. Mais pourtant le mal disparait, elle pourra tenir. Il parait que dans tout malheur il existe une joie. La sienne fut de découvrir non loin du corps sans vie de leur ennemi défunt ce pourquoi ils étaient venus.


Allongée encore toute habillée dans le baldaquin, elle se repasse les évènements de ces dernières 48h sans sommeil. La vision se précise, elle avale l’une des potions dont elle ne peut se passer. Malgré le sang qui perle à nouveau de sa plaie et l’impression que son corps en feu va se briser sous l’impact de la douleur, elle s’assied devant la toile vierge. De ses doigts hantés, elle dévoile ses émotions sur l'ironie de ce temps écoulé et l'étrange impression que tout ceci n'est qu'une face aberrante.


[Peinture de Michael Parkes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shaardol.tumblr.com/
 
* Des fleurs pour les corbeaux *
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasseurs de Jade :: Archives :: Guild Wars 2 [2012-2014] : La Compagnie des Chasseurs de Jade :: Aventures en Tyrie et au delà [RP/Public] :: La Bibliothèque :: Récits et Légendes-
Sauter vers: